Apprendre l’aquarelle avec Liz Steel

Wouah!!!!!!!!!! Je suis complètement fébrile ce matin. Excitée comme une puce. Je ne tiens pas en place! Je viens tout juste de regarder les derniers vidéos du cours SketchingNow Watercolour de Liz Steel. Je ne pouvais pas attendre, j’ai regardé ça en boucle entre deux bouchées de toasts au beurre de peanuts et quatre gorgées de thé.

Je ne trouve pas les mots pour vous décrire combien ce cadeau de Noël de moi à moi a comblé mes attentes et bien plus! Pour vous qui me lisez régulièrement, ce n’est pas un secret qu’un de mes objectifs pour 2018 est l’apprentissage de l’aquarelle. Un monde d’eau bien loin de l’acrylique et combien difficile à maîtriser!

Le cours de Liz n’est pas un cours de dessin ni de sketching, quoique vers la fin de la quatrième semaine, elle nous promène un peu dans son Sydney, ben oui, tout en bas, au pays des kangourous. On la voit ‘live’ dans son café favori et on s’installe avec elle pour un petit sketch sur place.

Son cours est un cours technique sur le médium qu’est l’aquarelle et tout spécialement axé pour les ‘urban sketchers’, les dessinateurs urbains. Eh oui! Cette vague de personnages étranges qui déferle partout à travers le monde pour s’installer sur des coins de rues, dans les parcs, dans les transports urbains, dans les cafés, dans les marchés, alouette! pour croquer sur le vif des scènes de la vie quotidienne. Nous sommes parfois aux prises avec des défis différents de ceux qui travaillent principalement en ‘studio’.

J’ai tellement appris (et déjà oublié) plein de choses que je ne sais même pas par où commencer.

Quatre semaines de cours, avec des vidéos professionnels sur différentes techniques suivis par d’autres vidéos de démonstrations. Les devoirs, les exercices, la publication (ou non) de nos projets, les dizaines et dizaines de questions auxquelles Liz répondait, un forum débordant de sujets et d’interactions avec les autres membres, un ajustement constant du web-maître pour améliorer le site, les transcriptions de TOUS les vidéos, des fichiers PDF explicatifs de toutes les techniques démontrées par Liz, incluant des photos référence, bref… c’est difficile d’avoir plus complet. (En prime, nous avons eu trois vidéos gratos avant que le cours commence…. yep)

Deux semaines réservées à la révision et commentaires constructifs de Liz sur les exercices faits par certains de ses élèves. On pensait voir la révision d’environ cinq exercices : ben non, y’en a eu beaucoup plus, même des ajouts de vidéos, incluant une démonstration de l’exécution de l’une de ses fameuses ‘tasses de thé’.

Eh oui! Liz Steel une architecte, urban sketcher très productive, est non seulement reconnue pour ses ateliers donnés dans le cadre des Symposiums Internationaux Urban Sketchers (je l’ai connue avec Sketchbook Skool)  mais également parce qu’elle a littéralement dessiné des centaines de tasses de thé et elle en dessine toujours! Passion quand tu nous tiens…

Ce que je retire de tout ceci, c’est que Liz déborde d’enthousiasme et de générosité. Nous sommes plusieurs, incluant les aquarellistes aguerries, à espérer un cours Watercolour Intermédiaire.

En vrac:  je me suis familiarisée avec les pigments et leur façon d’interagir, les couleurs, le mélange des couleurs, enfin je sais à quoi font référence Marc Taro Holmes et Shari Blaukhopf quand ils parlent de ‘juicy et pasty’… enfin je sais ce qui cause les fameux ‘chou-fleur’ (un retour d’eau ou quand j’ajoute de l’aquarelle sur une surface non séchée)… enfin je sais comment éviter ou corriger les ‘hard edges’… enfin je sais comment éviter la fameuse ‘perle/bead’ quand je soulève mon pinceau… enfin je sais pourquoi mes couleurs sont souvent ternes… eille, y’a trop d’eau dans ton pinceau Diane! Élémentaire, vous me direz…. Ben non, pas pour moi… enfin je sais ce qu’est un pigment ‘staining’ … OK faudrait que j’apprenne les termes en français là… Ne m’en demandez pas trop je suis assez mêlée comme c’est là.

J’ai découvert que le papier des pages d’un sketchbook n’est pas identique… Le côté gauche diffère du côté droit…élémentaire, vous me direz… et moi, je réponds encore, «Ben non, pas pour moi

Parlant de sketchbooks, Liz a fait une petite vidéo sur les effets de l’aquarelle dans différents sketchbooks… très instructif! Eh que j’étais contente de voir ça!

Enfin, je sais faire la différence entre les ‘hue-teintes’, ‘value-valeurs’ et ‘intensity-intensité’. Je vais tenter de suivre les conseils de Liz et limiter mes couleurs à cinq par sketchs, question d’avoir une page plus homogène.

J’ai appris à travailler en lavis, mouillé sur mouillé, mouillé sur sec, à travailler du pâle au foncé, du foncé au pâle, à donner de la texture, à créer ma palette maître, à remplir mes godets, à arrêter de ‘bizounnerfiddle’ sur les couleurs… enfin, je sais ce qui cause la fameuse ‘boue’, à travailler les ombres, etc.

Étude d’effets

Bon, vous êtes ‘tannés’ de cette énumération? Je suis essoufflée et ébahie devant tous les trucs que j’ai retenus. Et ça… c’est sans compter ceux qui sont passés par les trous du fromage suisse qui me tient lieu de mémoire. Mais cette fois, j’ai prévu le coup : j’ai pris des notes manuscrites, ben oui, même si j’ai accès aux PDF de Liz.

Mes notes

Voici les trois choses principales que je retiens :

1)Dans chacun de mes nouveaux sketchbooks, je ferai une étude de couleurs ‘watery, juicy et pasty’, jusqu’à ce que je sois plus à l’aise avec ces concepts. Je ferai des tests de réaction au séchage entre les couches. Cela m’aidera grandement également à choisir mes sketchbooks préférés. Bon, ça, c’est mon grand plan… reste à voir, si je maintiendrai mes résolutions.

Exercice Watery, Juicy, Pasty avec une partie ma palette.

2)  À ma grande surprise, j’ai bien aimé le concept de dessiner directement avec l’aquarelle, quitte à ajouter des traits d’encre plus tard. Moi qui bizounne encore avec le dessin au crayon mine, ensuite à l’encre et ensuite l’application de l’aquarelle, cela devrait augmenter ma vitesse mais surtout j’aime cette liberté et je trouve que parfois, mes couleurs sont trop contenues dans les lignes du dessin. Mais torpinouche, c’est pas facile! Mais bon, y’a juste trois mots pour y parvenir : pratique pratique, pratique.

3) Faire des ‘thumbnails’ (vignettes) avant chacun de mes sketchs pour étude des valeurs et peut-être même une étude de couleurs. Oui, oui, je savais ça avant le cours de Liz, mais mettons que je ne mettais pas en pratique. Alors, jusqu’à ce que je sois une ‘pro du sketch’, il me faudrait cette discipline.

Je pourrais me faire aller les doigts sur le clavier encore pendant un bout, mais bon… ça commence à être long là… surtout si vous ne faites pas d’aquarelle… loll

Voici une partie de mes exercices – parfois bien agréables, parfois bien fastidieux mais oh combien instructifs! Le but n’était vraiment pas de faire une belle oeuvre d’art mais d’explorer l’aquarelle sous plusieurs volets.

 

À vous tous, je souhaite une excellente fin de semaine! Diane

PS. Dans quelques mois, Liz ouvrira son cours SketchingNow Watercolour – cependant, il sera en étude libre. Elle ne commentera pas ‘live’.

Dimanche le 25 février 2018, c’est la rencontre mensuelle des Urban Sketchers de Montréal. Toutes les informations ici

Publicités

11 réflexions au sujet de « Apprendre l’aquarelle avec Liz Steel »

  1. Chère Diane,
    Tu nous inspires tellement. Merci de partager autant tes apprentissages et tes oeuvres. J’espère que Liz Steel pourra lire tes excellents commentaires. Bonne continuation et amuses-toi avec ce magnifique médium !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s