Carnet de voyage (5), l’atelier en Espagne

Vendredi le 16 mars dernier, je débarquais du train à la station Villanueva de Córdoba, Los Pedroches. Non mais!!!! C’est nul autre que monsieur le maire de Torrecampo en personne qui m’accueillait. J’ai eu le plaisir de discuter avec lui pendant les 20 km qui nous ont menés dans son village d’environ 1 100 habitants, niché au cœur de la magnifique vallée Los Pedroches. Wow! Je me suis sentie comme une vraie VIP! Mais qu’est-ce que j’allais faire dans ce coin de l’Andalousie? Suivre un atelier de carnet de voyage donné par Joaquín González Dorao.

Torrecampo? C’est une commune de la comarque de Valle de Los Pedroches, la partie la plus septentrionale de la communauté autonome d’Andalousie (sic Wikipédia)…. Ça y’est vous y êtes? Non? À environ 1h30 de route au nord de Córdoba. Ahhhh! Nous y voici.

Vous êtes visuels? Cliquez ici pour Google Maps

La région est reconnue pour ses élevages de porcs ibériques. Oui, celui avec les pattes noires. Le chanceux vit en liberté au milieu de chênes (encinas) et se nourrit principalement de ses glands (bellotas). Avez-vous goûté à ce jambon ibérique, spécialité espagnole? Menoummm! En tout cas, si jamais vous êtes de passage à Torremolinos, je vous refile une bonne adresse pour vous approvisionner : Abacería Jamón Jamón avenida Joan Miró. (Une petite pub pour mes amis, Bernardo et Éric, comme ça, en passant, parce que ça me fait plaisir).

Maintenant que nous somme bien situés géographiquement, comment diable me suis-je ramassée là pour un atelier? Il y a quelques mois en fouinant sur Facebook j’ai découvert un artiste-illustrateur avec lequel je suis tombée en amour… ben pas avec lui, avec ses dessins, devrais-je dire. Joaquín González Dorao est un spécialiste des carnets de voyage. Il a déjà publié une vingtaine de livres représentant ses dessins et aquarelles réalisés un peu partout dans le monde au cours de ses voyages. J’avais donc un rêve secret : le rencontrer au cours d’un de mes séjours en Espagne.

Quand on lance quelque chose dans l’univers… quelle ne fut pas ma surprise de voir que Joaquin donnait un atelier en Andalousie en plein dans mes dates de séjour à Torremolinos. Est-t’y pas belle la vie? Vous me connaissez, deux clics plus tard, j’étais inscrite.

Il faut en donner tout le crédit à la pétillante et énergique Mari Cruz Sanz, aficionada d’art et d’aquarelle. En collaboration avec l’Ayuntamiento de Torrecampo et monsieur le Maire, elle organise des ateliers dans son petit coin de pays…Quelle belle initiative!

Imaginez mon dépaysement total : je me retrouve entourée d’une vingtaine d’espagnols, principalement d’andalous, dans un minuscule village pour y suivre un atelier de dessin. Et je peux vous dire qu’une quinzaine d’andalous qui discutent, ¡Madre de Dios! ça met tout un tourbillon dans la tête de la québécoise que je suis!!! Oh que oui! Euh ! non, je ne comprends pas tout, mais beaucoup plus que l’an passé. Les andalous sont reconnus pour parler vite et couper court la fin de leurs mots. En tout cas, j’en ai fait rire quelques-uns avec mon accent en espagnol. La québécoise qui a appris l’espagnol en Amérique Centrale, ça fait aussi un joyeux pot-pourri.

Je n’ai pu faire autrement que d’avoir un sourire étampé dans la face toute la fin de semaine.

Faut bien admettre que parfois, le sourire était gelé sur place… Eh! Ce qu’il a pu faire froid!!! et Oh! ce qu’il a plu samedi! C’est pas grave, on a dessiné à l’intérieur. Notez que quand je parle de dessiner à l’intérieur, ça veut pas dire au chaud… ça veut juste dire à l’intérieur… lol…Ici on pense que vu que je suis canadienne, je suis imperméable au froid. Euh, non!  C’est d’ailleurs en Europe où je gèle le plus. Eille! L’humidité ici : ça me tue raide!

Vendredi soir, c’était le plongeon dans la culture espagnole avec un p’tit vinito au Almoga Bar. À 23h00, je ne comprenais plus rien, trop fatiguée (ben non, c’était pas à cause du vinito!) mais j’étais heureuse comme une reine.

Surprise samedi matin : on me présente à Javier, un des participants… et Javier de dire : «Je te connais. On s’est rencontré l’an passé à Séville.» Ben oui, lors d’un cours de perspective à Séville. Ben voyons donc! J’en revenais pas! Je suis maintenant connue en Espagne… lolllllll Finalement, le monde des Urban Sketchers est petit.

Samedi, Joaquin nous a présenté ses livres, nous a informés sur sa façon de dessiner et de faire ses montages de pages. Il nous a donné quelques trucs et théorie.

La production de Joaquin à Torrecampo.

Dessin de Joaquin Dorao
Dessin de Joaquin Dorao
Dessin de Joaquin Dorao
Dessin de Joaquin Dorao

Et en avant pour les dessins à l’hôtel de ville et ses environs. Moumoune comme je suis, j’ai rien voulu savoir de dessiner dans la rue – mais plusieurs l’ont fait. Je me suis réfugiée à l’intérieur du patio, pensant avoir une idée brillante pour être à l’abri du vent… Ben mon idée n’était pas brillante pantoute! Le vent s’est drôlement amusé à tourbillonner entre les arches que je tentais de dessiner! À quoi t’as pensé Diane? Des arches!!! En prime, une fontaine toute en angles. Le genre de météorite écrasé là au milieu, ben c’est supposé être la jolie fontaine… Je voulais le patio sur mes deux pages… Oups! 

J1 – Patio del Ayuntamiento

Deuxième dessin : les toits vus du deuxième étage de l’hôtel de ville. Les toits de tuiles rouges m’ont toujours fascinée. Est-ce que j’ai suivi les enseignements de Joaquin vous pensez? Trop énervée… ils ne sont malheureusement pas restés gravés dans ma cervelle. Une chance que j’ai pris des notes et que j’ai acheté son magnifique livre sur Séville. J’ai des repères.

J1- Vue de l’étage de l’ayuntamiento
Double page

Après un excellent repas bien animé, nous nous sommes dispersés dans deux bars de la ville pour dessiner et dessiner. J’ai fauché compagnie à la troupe vers les 20h00… Vraiment! Mon estomac ne veut rien savoir des heures de souper ici.

Los Mellizos, Torrecampo

Dimanche, dame nature était plus clémente. C’est vers l’Ermita de Gracia que nous nous sommes dirigés. Pas question que je dessine l’intérieur… c’est plein d’arches, de fioritures et de perspective impossible là-dedans. Je vais dehors, c’est plus simple… Mais pas chaud. Et moi qui ne dessine pas vite! Une chance que j’avais deux manteaux et mon coton ouaté, c’est pas élégant mais au moins avec quelques rayons de soleil, c’était tolérable.

Ermita de Gracia

Viva la tradición de la paella del domingo!!! Tradition qu’on a respectée au restaurant La Cañada. Quant à la salmorejo, cette soupe froide aux tomates, définitivement la meilleure que j’ai eu le plaisir de manger.

Viva la paella del domingo !

J’ai eu la chance de revenir en auto avec une compagne du groupe. Guadalupe et moi sommes parties tout de suite après le repas, direction Málaga, à environ 3 heures de route de Torrecampo. Elle m’a même invitée chez elle pour un thé, avec une vue imprenable sur la plage de Málaga. Encore le service VIP!!!

Quelle belle aventure que cette fin de semaine! Une combinaison de pratique de ma troisième langue, de plongeon dans la culture espagnole, de nouvelles rencontres et d’échanges avec des passionnés de dessins et d’aquarelle. Et que dire de la chance d’avoir eu Joaquín González Dorao comme prof. Merci la vie! 

Le groupe
Le résultat du J1

Un grand merci à Mari Cruz Sanz et Javier pour les photos.

Bonne semaine à tous! Diane

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « Carnet de voyage (5), l’atelier en Espagne »

  1. Quelle magnifique aventure dans tes apprentissages en dessin et en aquarelle. C’est génial. Merci de partager tes expériences avec tant d’humour. Bonne continuation.
    Ghislaine

    J'aime

  2. Wow Diane, C’est vraiment formidable, continue de profiter de la belle vie, on en a qu’une!!! À ce qu’on sache….. hi hi hi Ciao,Lou

    Envoyé à partir de Yahoo Courriel sur Android

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s