Dessiner sur commande

C’est confirmé : j’ai la mémoire courte! Pas plus tard qu’en octobre dernier, je me disais: «Penses-y deux fois avant d’accepter de dessiner sur commande… » Croyez-vous que j’ai réfléchi avant de dire oui à la demande de mes amis Éric et Bernardo du Jamón, Jamón? Ben non… Impulsivité quand tu me tiens!!!

Non seulement je m’étais fait une note mentale mais c’est écrit noir sur blanc dans mon billet : Sketching à Val David, suite à ma première commande pour La Maison de Bavière.

Me voici donc à Torremolinos sur la magnifique Costa del Sol en Espagne à m’installer devant l’épicerie traditionnelle Jamón, Jamón. Mon niveau de stress? assez élevé merci. Une chance que je dessine juste pour le plaisir et non pour le portefeuille … sinon, je serais s’ul gros nerf, comme on dit.

L’expérience aidant, j’ai fait un petit sketch préliminaire dans mon sketchbook avant de me lancer dans ‘le vrai’ dessin. (oui, y’a des notes mentales que je retiens…)

Étude avant sketch final

Vous dessinez rapidement vous? Ben moi, non. Je suis même très lente. Et j’en suis toujours au crayon mine avant l’encre et l’aquarelle. Un jour… un jour… j’irai directo à l’encre… c’est dans mes plans.

Face à Jamon, Jamon

Mon installation a évidemment attiré les regards. De ce côté, j’ai vaincu ma gêne. Je me dis : ben cou donc, nous ne sommes pas tous des stars du dessin! Souvent, les gens complimentent. Ceux qui ne disent rien, c’est parce qu’ils n’ont rien à dire… et voilà! Pas plus compliqué que ça. J’encourage donc les dessinateurs timides à se lancer et aller dessiner dehors. On y fait occasionnellement de très belles rencontres.

Ta-dam!!! voici la vitrine de chez Jamón, Jamón.

Av. Joan Miró, 4, Torremolinos, Malaga

Vous vous demandez combien d’heures j’ai mis sur ce dessin? Environ sept heures… ben oui, sept, j’vous l’ai dit je ne suis pas rapide. Et non, malgré le verre de vin que vous voyez dans mon installation, je ne buvais pas en dessinant. Le vin était pour souligner la fin de la session quotidienne et en plus, c’est dans la culture andalouse de prendre l’apéro avant le lunch qui s’étale de 14h à 16h. Olé!

Ne reculant devant rien, la semaine suivante, je me suis lancée à dessiner une partie de l’intérieur de la boutique. Encore un dessin d’environ 6,5 – 7 heures.

Abaceria Jamon, Jamon, Av. Joan Miró, 4, Torremolinos, Malaga

J’peux vous dire une chose : quand je reviendrai l’an prochain…je remarquerai sûrement tous les changements dans la boutique. J’y ai presque pris racine. Je connais certains fournisseurs et plusieurs clients! Et en prime, trois des commerçants voisins de Jamón, Jamón veulent maintenant un dessin de leur magasin. (oui, oui, j’y pense à deux fois….)

Suis-je contente? Ben oui! Que de chemin parcouru depuis deux ans et demi, alors que le dessin était pour moi dans une sphère que je croyais inatteignable. Y’a évidemment encore beaucoup de place à amélioration mais je me félicite et me donne une belle ‘tape dans l’dos’.

Dehors tout l’monde… avec vos crayons et calepins! 🙂

Diane

Publicités

9 réflexions au sujet de « Dessiner sur commande »

  1. Félicitations pour ton beau voyage de retraitée! J’ai eu le plaisir de peindre pendant 45 jours en Andalousie en 98. Je suis content pour toi et je trouve tes dessins très vivants et joyeux! SVP ramène nous un peu de soleil.

    J'aime

  2. Vraiment superbe ce dessin….quel progrès en si peu de temps.
    Je suis très impressionnée par votre audace et l’abondance de ces détails magnifiquement colorés.
    Bravo et bonne continuation !
    Ghislaine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s