Coups de talon… directs au cœur!

Après les boquerones, le jambon iberico, les brochettes de sardines, les pitufos, les churros, le chorizo, le vino et le Manchego, je poursuis mon incursion dans culture andalouse avec un spectacle de Flamenco… Olé!… Bon… bon… j’vous entends penser là…

Je suis certaine que quelques-uns d’entre vous se disent: «Bon, un attrape-touristes! J’ai hâte de voir ce qu’elle va dire.»

Bernardo et Éric du Jamón, Jamón ainsi que moi-même avons eu le privilège d’être les invités de CDS Travel Tour pour le spectacle inaugural de la compagnie de danse de Vicente Renero au Casino de Torrequebrada.

J’connaissais pas grand-chose du Flamenco… Ben oui, je sais que cette danse est typique de l’Andalousie, les castagnettes, les robes à ‘frills‘, les pantalons ultra-serrés (et sexys) des hommes et les talons. C’est bien maigre comme connaissances.

http://flamenco.show/

J’ai fait une petite recherche pour en apprendre plus. Wikipédia étale son savoir sur plusieurs pages, trop long pour reproduire ici. Mais pour ceux que ça intéresse, cliquez ici pour aller chez Wikipédia.

On va donc faire plus simple.

Voici l’information directement tirée du site de tourisme Espagne : http://www.spain.info/fr_CA/reportajes/flamenco.html

«Le flamenco est une expression artistique populaire de grande tradition, qui figure sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Cet art associe musique vocale, danse et accompagnement musical (appelés chant, danse et guitare). Il tire son origine principalement d’Andalousie, mais également de Murcie et d’Estrémadure. Il s’agit d’une manifestation culturelle possédant des siècles d’histoire (certains experts font remonter ses origines au XVIIIe siècle, lorsque sa popularité a commencé à augmenter). Elle est la plus représentative du folklore andalou et l’une des expressions artistiques les plus connues d’Espagne. Elle constitue une véritable marque de l’identité de nombreuses communautés, telles que le peuple gitan, et se transmet de génération en génération au travers de dynasties d’artistes, de familles, de « peñas » (clubs) de flamenco, de divers festivals de grande renommée, ainsi que d’écoles et de cabarets de flamenco, en constante augmentation.

À la fois le chant et la danse peuvent exprimer une multitude de sentiments. Le chant, outre la guitare flamenca, peut être accompagné de castagnettes, du « cajón » (caisse), de claquements de mains et de coups de talons. Il possède plusieurs « palos » ou styles (la « toná », la « soleá », la « seguiriya », le fandango, les « sevillanas »…), en fonction de son caractère, de son origine… De son côté, la danse est associée à une technique complexe et son interprétation varie en fonction de celui qui la pratique.»

J’ai bien aimé la première partie contemporaine de ce spectacle mais franchement, la magie m’a enveloppée en deuxième partie, lors de la représentation d’une soirée flamenca traditionnelle. Plusieurs espagnols connaisseurs de Flamenco étaient présents dans la salle. Ils y allaient de leurs ‘bravo‘, sifflements et applaudissements. Je nageais donc dans une ambiance débordante d’énergie et d’électricité.

J’étais complètement fascinée par les jeux de mains, les courbures des dos, les coups de talons (taconeos), l’expression des visages, la force ainsi que par les dialogues muets, mais oh combien intenses et sensuels des danseurs! J’avais des chaleurs juste à les regarder!

http://flamenco.show/

La guitare flamenca* qui nous chavire, ces chants qui nous poignardent directement les tripes, le rythme des talons qui nous galvanise, les battements de mains qui nous enflamment, les cris… Veux- veux pas… j’ai été propulsée dans un autre ailleurs. Que d’émotions !!!

Comment ne pas être envoûtée par ce peuple qui exprime sa souffrance, ses peines, ses joies, son attachement profond à ses racines et sa grande passion par ses chants, sa musique et ses danses endiablées.

http://flamenco.show/

Si jamais vous êtes touriste en Andalousie… laissez-vous donc ‘attraper’ par une soirée flamenca.

Olé! – Diane

Merci à CDS Travel Tour de Torremolinos pour cette magnifique soirée.

Photos et vidéos sur le site de la compagnie de danse Vicente Renero. Cliquez ici.

*Guitare flamenco : La guitare flamenco est conçue se faire entendre parmi le bruit des danseurs piétinant leurs pieds. Le son est un peu plus percutant, un grand éclat sonore suivi d’une décroissance rapide. Source Musicarius.com, le blogue.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Coups de talon… directs au cœur! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s