Sketching à Séville, Espagne

Wow! Les Urban Sketchers soulignent leurs 10 ans en proposant un programme de 10 ateliers (10 years, 10 classes). Plusieurs villes à travers le monde participent, dont Séville, Espagne. Eh ben tiens! Tu parles d’un adon… je séjournerai sur la Costa del Sol. Et Séville n’est qu’à environ 3 heures de train de Torremolinos. Clic… clic… Urban Sketchers… clic… clic… Paypal et me voici inscrite pour deux ateliers qui ont lieu le 25 mars 2017 à Séville. Olé!!!

Le premier atelier était sur la perspective de base… oui m’sieus-dames! Rien de moins que la perspective. Atelier donné par le très talentueux (et beau bonhomme) Alfonso Garcia Garcia. Alfonso, soit dit en passant est également architecte. Pas facile la perspective, c’est bien pourquoi j’ai besoin d’un cours. Non, non ce n’est mon premier mais c’est vraiment le premier en espagnol. Olé ! 

Cours perspective Séville

Dame météo n’étant pas de notr’ bord, un plan B a été mis en action et nous nous sommes installés à couvert à la Plaza del Cabildo au centre de Séville. Nous étions une vingtaine de sketchers passionnés et avides d’assimiler les techniques d’Alfonso. J’y ai rencontré des gens hyper sympathiques dont une presque voisine, Carol de Plattsburg USA. Carol se joint même aux sorties des Urban Sketchers de Montréal à l’occasion. Le monde est petit.

Imaginez-moi, assise sur ma petite chaise, les yeux ouverts grands de même, le cerveau en pleine concentration pour assimiler la théorie de la perspective – le tout en espagnol. J’vous dis pas combien ma cervelle était en ébullition. D’autant plus que j’étais souvent distraite. Ben oui, c’est qu’il est bien beau l’Alfonso! Lolll

À ma grande surprise, tout me semblait clair comme de l’eau de roche. Wow! Me voici qui comprends assez bien l’espagnol pour saisir les mystères de la fameuse perspective. Ouin ben, ça c’était avant qu’on aille s’asseoir dans la cathédrale pour mettre en pratique ce que nous avions appris. Ce qui était clair comme de l’eau de roche est subitement transformé en une grosse bouette opaque. Mon enthousiasme s’est effrité, le découragement s’est installé : j’étais toute perdue dans mes lignes.

C’est là que la bouette arrive.

Pas grave, des mariés sont entrés dans l’église et les dames d’honneur en costume traditionnel étaient bien belles.

Voici deux sketchs exécutés par Alfonso… pas pire, hein??? Vous voulez en voir plus? voici son site Flickr. Un vrai régal pour les yeux (je parle de ses sketchs). C’est ici

Alfonso Garcia Garcia
Alfonso Garcia Garcia

Nous avons déménagé nos pénates vers un resto pour un lunch en groupe. Alfonso y allait toujours de ses informations. Il a été bien généreux. Je me suis encore fourvoyée dans les lignes de la perspective intérieure du resto. Oh well! Le vin était bon, la compagnie agréable et les sketchbooks de tous circulaient. Jetez donc un œil sur le travail de Gabriel de la Riva Perez qui s’était déplacé à Séville pour l’occasion. Un autre bourré de talent. Flickr de Gabriel ici

Quant à  la très sympathique Inma Serrano, elle était mon premier contact. J’ai reconnu son style. Ben oui, j’avais vu ses dessins dans un livre de Urban Sketching que j’ai à la maison. Cliquez ici pour découvrir Inma, ça vaut le détour. J’aime beaucoup son style.

Vers les 17h00 – rien n’était fini : on commençait notre deuxième atelier avec Aurora Villaviejas. Le thème? Dessiner les gens en mouvement… j’avais vraiment pas choisi des ateliers faciles. C’est sous nos parapluies que nous nous sommes déplacés vers la Plaza de la Encarnacion et ses parasols géants. Le trafic de piéton y est toujours important. Un peu de théorie (toujours en espagnol évidemment) et on passe aux exercices. Ben voyons donc! Je n’ai même pas le temps d’esquisser la tête que mon piéton est passé. Ah bon! Faut que j’aille plus vite! OK!  Au début, on commence juste avec la tête, les épaules et les mains… Ensuite, j’ajouterai le reste. Ben figurez-vous donc que j’ai jamais ajouté ‘le reste’…

La pluie s’est encore mise de la partie : pas grave, on s’installe sous les auvents d’un café pour continuer ma torture. La journée s’est terminée par un petit jeu. Aurora a été bien patiente et elle non plus n’a pas été avare de ses conseils.

À l’abri de la pluie
Les passants passent trop vite
Gabriel partage ses connaissances

Zyeutez le travail d’Aurora par ici

La bonne humeur a été au rendez-vous toute la journée. C’est sur une photo de groupe sous un ciel coloré que nous nous sommes dit au revoir. Il était 20h00. J’avais le cerveau comme du Jell’O. Plus capable de rien comprendre en espagnol… ni en anglais d’ailleurs.

Au revoir USK Séville

Je garderai un souvenir impérissable de cette journée entourée de sketchers à Séville.

Quelle chance j’ai!

Gracias a Gabriel de la Riva Perez, Inmaculada Lazo, Mónica Rueda Suarez y Nacho para las fotos.

Prochain billet : je vous parle un peu de Séville, avec photos et sketchs.;-). N’hésitez pas à vous inscrire au blogue pour être avisés par courriel dès que je publierai.

Diane

Publicités

14 réflexions au sujet de « Sketching à Séville, Espagne »

      1. Escher! leonard! Giotto! quel pied cçà devait petre avant que la photographie n’existe… il fallait imaginer comment reproduire l’espace 😉 j’ai fait de la pers, pendant ans et j’avoue que j’y ai vraiment pris mon pied ! parce que çà aide à comprendre la vision spatiale (dessiner un sujet dans un miroir sphérique, c’est y pas cool? type: Les époux Arnolfini de Van Eyck , dans le miroir du fond… Le 15ème le siècle de la pers…

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s