L’artiste des artistes

J’ai vu ses toiles sur Facebook… et j’ai eu un coup de cœur! Les couleurs, les mouvements, l’énergie qui s’en dégagent m’ont conquise. C’est là que j’ai décidé, qu’un jour, je ferais un billet sur celui qu’on surnomme «l’artiste des artistes». C’était il y a plus d’un an et demi. J’ai finalement mis ma gêne de côté et j’ai foncé. Suivez-moi pour une incursion dans le monde coloré de Patrick Larrivée, artiste-peintre professionnel.

C’est toujours un peu intimidant de rencontrer quelqu’un et de poser des questions personnelles presqu’en rafale comme si c’était du speed dating. Mais j’avais été avertie par Patrick lui-même qu’il est un moulin à paroles. Je confirme! J’ai en face de moi un homme dans la jeune cinquantaine, très ouvert, relaxe, sûr de lui, charmant et charmeur. Au fil de la discussion, je devine un homme, généreux, avec un cœur à la bonne place comme on dit, poète à ses heures, romantique (j’pensais que cette espèce était disparue), sensuel et d’une grande sensibilité. Cliquez sur les photos… c’est bien meilleur !

Patrick Larrivée, Sweetness 30 x 30
Patrick Larrivée, Sweetness 30 x 30

J’ai l’immense privilège d’être accueillie dans l’atelier de Patrick. Une pièce dans son appartement est consacrée à sa bulle créative. Il n’y a pas de fenêtres, cela évite les distractions et incite à oublier l’heure. Je suis surprise de voir qu’il n’y a pas de chevalet. Il peint sur une table, principalement à partir de photos sur son I-Pad dont le couvert est une palette en miniature. Il y est toujours enveloppé de musique. C’est également là que sont entreposés plusieurs tableaux, tous bien cordés. Ah! vous vous demandez combien de tableaux il peut bien avoir? Plus de 200… C’est ce qu’il lui reste parce que – tenez-vous bien – il en a déjà brûlé 150. Oui, oui, brûlé…ben là c’était pas tous des chefs-d’œuvre, y’é pas fou quand même.

Acrylique couleurs
Palette 2016 de Patrick

Patrick n’a fait d’étude en arts mais on peut dire que son ADN est tissé serré avec une bonne dose de créativité et de musique. Dès l’âge de 4 ans, il épate ses parents en construisant une réplique du Pavillon de la France – maintenant devenu le Casino de Montréal – avec des bouts de bois.

Son aventure dans l’art s’est poursuivie avec des dessins à l’aquarelle et peinture à l’huile pour se cristalliser dans l’acrylique. Il a un talent inné pour le dessin et la peinture (ce qui me rend toujours un tit brin envieuse). Du talent, oui, mais aussi beaucoup de travail depuis 25 ans. Des heures et des heures de pratique. Il est passé des natures mortes, aux maisons, aux oiseaux, aux papillons, aux paysages, aux nus, Alouette! pour finalement trouver son créneau actuel : peindre des artistes musiciens, souvent dans le cadre d’événements ‘live‘. Voir sa touche particulière, ce fameux giclé, me donne l’impression que ses toiles chantent.

Patrick Larrivée, Maîtrise du Son, 20 x 60
Patrick Larrivée, Maîtrise du Son, 20 x 60

Patrick a fait comme tout artiste débutant : des expositions chez lui, des ventes aux amis et connaissances. Il a par la suite trimballé ses tableaux dans plusieurs expositions, plus ou moins gratifiantes et pas vraiment payantes. Mais il a toujours foncé et n’a reculé devant rien pour se faire connaître (même de se ramasser dans un champ de vaches). Il est très actif sur Facebook et alimente sa page régulièrement.

Patrick Larrivée, Marche de l'Empereur, 30 x 40
Patrick Larrivée, Marche de l’Empereur, 30 x 40

Alors qu’il était prêt à tout lâcher, le vent a subitement tourné en 2008, lorsqu’il a gagné le 3e prix toutes catégories, au Festival de peinture de Mascouche. Ce témoignage de reconnaissance lui a donné des ailes et il a pris son envol si on peut dire. C’est en 2012 qu’il fait le grand saut et laisse tomber le boulot pour se consacrer entièrement à sa passion.

Patrick Larrivée, 'Solitaire' 26 x 26
Patrick Larrivée, ‘Solitaire’ 26 x 26, 3e prix 2008

Il défini son style comme du tachisme figuratif contemporain. Curieuse comme je suis, j’ai pu reluquer sa palette de couleurs. Boy! C’est ordonné là-dedans! Ses couleurs finales sont mélangées directement sur la toile. J’en ai appris une bonne : il maîtrise parfaitement la technique dite ‘du cerveau droit’… Ben oui toi, il peint ses tableaux en regardant la photo à l’envers…. Oui, ses sujets, ont la tête en bas lorsqu’il peint, les corrections finales d’ombres sont faites quand il retourne son tableau. Ah, j’allais presqu’oublier de vous dire qu’il travaille vraiment vite! Faut l’faire : un tableau en 90 min pendant un souper ou une activité.

Patrick Larrivée, 'live' Festival Eurochestries, 2015 France, 48 x 144
Patrick Larrivée, Live Festival Eurochestries, France, 48 x 144

Les points culminants des dernières années ont sans doute été sa prestation ‘live‘ avec Oliver Jones, à la Salle Désilets du Collège Marie-Victorin, le plaisir fou qu’il a eu de peindre en direct devant 10 000 personnes à St-Jean sur Richelieu lors du spectacle À la mémoire de Gerry, avec Justin Boulet et sa gang ou encore la réalisation du tableau Maestro de 40 x 60, dans le hall de la Maison Symphonique de Montréal avec nul autre que Kent Nagano qui dirigeait l’orchestre.

Patrick se désole du manque de solidarité entre les artistes. Il pense, entre autres, aux tarifs coupe-cou pratiqués par certaines personnes (il a dit ‘matantes‘ mais bon, j’veux pas partir de polémique). Plusieurs municipalités récupère la culture et les arts pour organiser un nombre impressionnant de symposiums et d’expositions, tout en chargeant de gros frais auxdits artistes qui souvent ‘tirent le diable par la queue‘. Dans certains cas, il n’existe aucune politique quant au nombre maximal d’artistes présents, ni d’examen sérieux du porte-folio afin de s’assurer d’une qualité minimale

Pendant l’entrevue, j’ai vécu un beau moment inattendu et rempli d’émotion. Un client de Patrick est venu chercher sa dernière œuvre ‘Complicité‘. J’vous dis…leurs yeux étincellaient tellement de plaisir et de fierté que ça m’aurait pris des verres fumés.

Patrick Larrivée, Complicité 18 x 24
Patrick Larrivée, Complicité 18 x 24

Quand je lui ai demandé ‘C‘est quoi ton rêve?‘ Patrick a répondu : faire le tour du monde. Et c’est là que j’ai eu un direct au cœur. C’est de justesse que j’ai évité la honte de le voir se précipiter pour venir à ma rescousse parce que je tombais en bas de la chaise… Il a bien dû se demander pourquoi je changeais d’air de même… Eille! C’est mon rêve aussi, depuis que je suis toute petite. Patrick rêve de faire son tour du monde en musique (pourquoi ne sommes nous pas surpris?). Il s’imagine très bien ses toiles roulées sous le bras, les pinceaux et spatules dans une main et dans l’autre, ses tubes de peinture… et un sourire grand d’même étampé dans la face au moment où il croquera sur le vif un Kenyan jouant du bundee dans son village ou une geisha jouant du shamisen.

Je termine en vous confiant un petit secret. L’heure a sonné de vous gâter et de vous porter acquéreur d’un Larrivée. Yep! Patrick est en mode ménage. Il est ouvert aux discussions raisonnables. Vous avez un animal de compagnie? Je vous mets au défi de ne pas craquer pour un de ses tableaux représentant les toutous. C’est bien certain que vous voudrez voir le vôtre trôner sur un mur chez vous. patricklarrivee5@hotmail.com

Patrick Larrivée, Rhodesian Rigedback, 36 x 36
Patrick Larrivée, Rhodesian Ridgeback, 36 x 36

Les 8, 9 et 10 juillet de 10h à 17h

Patrick Larrivée
Patrick Larrivée

vous attend au Domaine Joly-De Lotbinière pour le 22e Symposium de peinture Natur’Art. Informations ici

Je vous invite à visiter le site Internet de Patrick par ici

On regarde l’artiste qui s’éclate dans son atelier? Oui ! oui ! … allez-y en cliquant ici.

Tableau ‘à la une’ : Voyage Sonore, 30 x 96.

Bonne semaine parsemée de notes et de belles couleurs ! Diane

Patrick Larrivée, Parfum Floral, 30 x 48
Patrick Larrivée, Parfum Floral, 30 x 48
Publicités

11 réflexions au sujet de « L’artiste des artistes »

  1. Merci Diane, je te lis toujours avec un délai de quelques semaines mais je te lis toujours. Bravo pour cette belle rencontre, j’aime beaucoup ses ouvres et ta présentation? Effectivement, les couleurs, les mouvements, les sujets sont fascinants.

    J'aime

  2. Matante, je suis, bien sûr ! C’est pour cela que je n’expose pas et que je donne mes toiles à la famille ! Je laisse la place aux jeunes talentueux ! Mais, par contre, est-ce le syndrome de l’imposteure???

    J'aime

    1. Moi aussi je suis une grande donatrice aux amis et à la famille. Ça fait de la place dans mon atelier… Et le syndrome de l’imposteure? Je pense bien que j’en suis affligée aussi. 😉

      J'aime

  3. Article génial et artiste de grand talent. Ça réveille les passions de lire tout ça et de voir d’aussi belles toiles (sans oublier les commentaires colorés; j’ai encore un sourire en pensant aux « matantes » ha ha)!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s