Que faire avec tous ces tableaux?

Il y a des centaines d’artistes qui produisent des tableaux et encore des tableaux. Mais les vendent-ils? Que faisons-nous avec toute cette production? Y a-t-il un cimetière des toiles ?

Nicole Garon posait justement la question suite à mon dernier billet. Lisez son commentaire pertinent en cliquant ici.

En cette ère de recyclage de papier, de plastique, de vêtements qui se retrouvent chez Renaissance, de compostage, de dépôts de peinture, de pièces d’ordinateurs et autres électroniques, de Kijiji qui foisonne d’objets de ‘seconde main’… que faites-vous de vos chefs-d’œuvre qui n’ont pas trouvé preneur ?

Vous les donnez à vos parents et amis? À des œuvres de charité ? Vous les passez au Gesso ? ou vous les gardez jalousement, incapables de vous en départir?

Mon objectif 2016 : aucun achat de canevas (humm est-ce un objectif réaliste?). Ça suffit l’empilage de tableaux ! J’ouvre ma clinique d’esthétique. Les toiles qui ne sont pas trop amochées – pour ne pas dire moches – subiront un petit ‘lifting’  ou une cure de jouvence. Les autres passeront par le service d’urgence et seront plâtrées au Gesso pour laisser place à mes nouvelles études et créations.

Mais comment garder trace de mon évolution dans ce merveilleux et nouveau monde de la peinture ? Ben cou donc, je me ferai un bel album photos sur mon blogue, problème réglé !

Si l’entreposage de vos œuvres est un casse-tête, je vous suggère de lire le billet sur le blogue d’Amylee, artiste-peintre, vous y trouverez des idées. C’est par ici

Pour ceux qui voudraient divaguer un peu avec moi: poursuivez votre lecture.

Le cimetière des toiles.

Je l’imagine sous un immense dôme doté d’un système d’aération et de contrôle de température tout spécialement conçu pour les milliers de tableaux qui s’y retrouveraient, empilés les uns sur les autres et répartis dans un complexe labyrinthe, sillonné par des tapis roulants ou même volants.

Humm… seront-ils placés par ordre alphabétique de peintres, par couleurs, par thèmes, par période, par format ou par style? Y aura-t-il des sections distinctes pour les artistes professionnels et les amateurs? Non, allons! Osons un ‘melting pot’, pas de discrimination!

Dans ce cimetière mystérieux, l’amateur d’art pourrait se balader en toute liberté, sans destination déterminée, juste une errance pour s’imprégner de l’odeur de l’acrylique, de l’huile, du pastel, s’imaginant toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et se reconnectant avec son âme. (en tout cas, s’il y a des tapis volants, c’est certain que j’embarque sur un.)

La magie s’opérerait. Ce sont les tableaux qui choisiraient leur prochain propriétaire ou plutôt locataire, puisqu’éventuellement, ils reviendraient sous le dôme.

Ne serait-ce pas merveilleux que seules les énergies entre le peintre et l’amateur d’art se fusionnent et que l’esprit que l’artiste a voulu insuffler à son œuvre se connecte directement sur un autre être humain.

Les tableaux nous suivraient comme de joyeux zombies, non pour nous faire peur, mais pour nous combler de bonheur.

Je vois une grande salle où tous les tableaux suiveurs s’installeraient d’eux-mêmes ou même se pavaneraient tels des paons ou des stars de mode sur une plate-forme afin d’être admirés, peut-être même pour une première fois.

À notre sortie du dôme, toujours sans avoir fait de choix, seules la ou les toiles avec un maximum d’atomes crochus avec notre nature profonde ou notre état d’âme du moment nous suivraient jusque chez nous, sans que cela nous coûte un cent : l’art accessible à tous !

Je vous souhaite une semaine remplie de fantaisie ! Diane

Publicités

4 réflexions au sujet de « Que faire avec tous ces tableaux? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s