Tableau toile acrylique contemporaine

Les critiques et mon égo….

J’ai été durement réveillée par le courriel d’un ami, suite à la parution d’un de mes billets. Oh boy! Une vraie douche d’eau froide ! Ce n’était pas une douche téléphone plutôt une douche électronique.

Que disait-il au juste ? Oh la la… s’il-te-plaît, pas trop souvent!! J’ai failli m’endormir en lisant ton « article »(bon, disons plutôt réclame publicitaire ou présentation soporifique).  Tu veux vraiment avoir des affaires de même sur ton blogue?

Un : Ouch ! J’ai pas besoin de ça à matin. Surtout pas avant mon café !

Deux : On respire par le nez ma Diane ! C’est pas moi qu’il critique c’est mon article.

Trois : je relis son courriel – ben au moins, il y a des fleurs pas juste le pot. Il me fait quelques compliments en me disant pourquoi il est abonné au blogue.

Quatre : je réponds à son courriel. Ben non, je ne l’ai pas ‘blasté’… j’ai sorti mes prétextes du pourquoi de que…Réaction normale? Y a-t-il un psychologue dans la place ?

J’en profite pour l’informer qu’il doit continuer à m’écrire quand mes billets provoquent un tortillement sur sa chaise. Ben oui, des critiques constructives, j’aime ça ! Je ne détaillerai pas ici les raisons pour lesquelles il a sursauté (ou s’est endormi) en me lisant, mais quand mon ami critique : il étaye souvent par des arguments solides. Et ça … ça fait toute la différence au monde!

Ce qui m’amène à quelques réflexions.

Est-ce plus facile de recevoir les critiques par courriel ou face à face ? Chose certaine, je ne voudrais pas que mon hypothétique amoureux m’annonce notre séparation par courriel. Ça, dans mon livre, c’est impérativement un cas de face à face. Et je ne parle pas du texto… de toute façon, je n’ai même pas de cell…

Je vois un avantage au courriel: c’est que ma réplique (lire les mots qui se bousculent en voulant s’échapper de ma bouche ou de mon clavier… mais c’est que…) est un peu retardée… le critique a le temps d’exposer ses arguments sans être interrompu – c’est déjà ça de pris. Les aiguilles qui percent mon égo ont le temps d’en ressortir, ce qui met un bouchon sur le geyser d’une réponse irréfléchie.

Et qu’en est-il quand un artiste se fait critiquer ses œuvres ? Que se passe-t-il? Quelles sont les émotions premières qui sourdent? L’égo est-il blessé au point de miner considérablement sa confiance? Est-ce qu’on devient blanc comme un drap? Ou rouge comme une tomate? Est-ce qu’on veut vomir des répliques cinglantes ? Est-ce qu’on laisse le temps au ‘critique’ d’appuyer son opinion par ses raisons (bonnes ou mauvaises : ce sont les siennes)? ou est-ce que dès qu’on reçoit une critique nos tympans se bouchent automatiquement ? Est-ce qu’on peut se distancier, se raisonner en disant que c’est l’œuvre qui est critiquée non l’artiste personnellement? Bon j’admets, c’est son œuvre donc y’a un peu de lui(ou elle) étalé sur la toile.

Est-ce que je serais capable de résister à sauter dans la face de quelqu’un qui me dirait : «Arrête de peindre, t’as vraiment pas de talent ? Ce que tu fais c’est d’la merde….» J’pense qu’une telle critique allumerait ma courte mèche !!!

J’accepterais probablement mieux : «Il y a place à améliorationTu sais, à tel endroit, on donne des cours pour améliorer des techniques en dessin ou acrylique». (ben oui,  c’est moi la boulimique des cours).  Je relèverais l’ironie mais me semble que la pilule passerait mieux. Je pense sincèrement que tout est dans le ton employé. Le ton, mes amis… le ton… c’est ce que je dis depuis des années… et le ton n’est pas présent dans un courriel : on l’interprétè bien comme on veut.

Je suis bien prête à entendre toutes les critiques constructives et tout commentaire qui m’aideraient à progresser, à rehausser mes articles ou mes tableaux… Eille! Je suis même prête à payer pour ça ! (pas trop quand même… )

En tout cas, je pense que face à face, les gens n’osent pas toujours la critique. Il faut savoir lire entre les lignes. Moi la première, je ne dis rien quand je n’aime pas et de toute façon, qui suis-je pour critiquer ? Je n’y connais pas grand-chose en art, mais je sais ce qui flatte mes yeux ou ce qui provoque mon admiration.

Des amis qui disent vraiment ce qu’ils pensent, ça ne courent pas les rues. Les amis veulent nous encourager et nous soutenir et, en règle générale, ils ne veulent pas nous faire de peine et ils veulent ménager notre égo.

J’accueillerai toujours les commentaires éclairés (ou pas) de mon ami-critique… après tout, l’amitié… c’est vraiment un beau trésor.

Et vous ? votre égo a déjà été malmené ?

C’est l’occasion idéale de vous faire renouer connaissance avec mon tableau intitulé L’EGO…

Bonne semaine ! Diane

art abstrait
Diane et L’EGO
Publicités

8 réflexions au sujet de « Les critiques et mon égo…. »

  1. En effet, Diane, tout est dans le ton. Être poli et constructif, c’est le plus important. Un courriel, c’est difficile mais je trouve que à certains moments, cela peut permettre aux mots de sortir plus posément, on peut prendre le temps d’y réfléchir et de faire passer notre message parfois plus subtilement qu’à l’oral. Mais rien ne remplace le face à face, parfois brutal mais vrai! Des amis, comme le tien, j’en voudrais bien plus. Ils te lisent, te critiquent et te font évoluer. C’est cela la vrai amitié!

    J'aime

  2. Je suis d’accord avec toi Diane que tout est dans le ton et c’est là la difficulté du courriel… J’ai coutume de dire que tout se dit, ça dépend de la façon de le dire et des mots utilisés. Ceci dit, en ce qui concerne l’art (ainsi que l’humour), c’est très personnel. On peut aimer ou pas selon que ça tombe dans nos goûts ou pas. C’est aussi comme la nourriture. Je ne crois pas qu’on peut dire ‘Ce n’est pas bon’, mais plutôt ‘Je n’aime pas ça’.

    Finalement, je trouve que tu réagis à la critique de façon très mature, ce qui n’est pas donné à tous 🙂

    J'aime

  3. Bonsoir Diane,

    Pour ma part je préfère le face à face. Je pense que si on se tient debout pour ses opinions c’est mieux que couché sur papier. Toutefois, c’est vrai que tout est dans le ton. J’ai pour mon dire qu’on peut tout dire (ou presque) dans la vie mais c’est dans la façon de le dire qu’il faut agir avec doigté.

    Je ne serais pas vexée si je suis critiquée par un pair qui ne s’y connaît pas mieux que moi en peinture. En fait je ne peins pas pour plaire à tout le monde. C’est comme dans la vie, il faut accepter que tu plaises à certains et non à d’autres. Si c’était par des critiques d’art c’est autre chose, mais je n’en arriverai pas là, donc aucune crainte de ce côté. Et je ne dirais jamais à quelqu’un qu’il ou elle n’a pas de talent, qu’il ou elle devrait prendre des cours ou carrément abandonner la peinture. D’autant plus que la personne peut y trouver beaucoup de satisfaction, indépendamment du fait qu’il ou elle soit doué(e) ou habile ou appelles ça comme tu veux. Tout le monde ne peint pas pour faire des chefs d’oeuvres, le plus souvent, je crois, c’est pour s’exprimer, autrement qu’avec des mots.

    Bonne soirée,

    Joanne

    J'aime

    1. Merci Joane de ce texte. Oui, le face à face est peut-être mieux – par contre quand on est à des milliers de kms, vive les courriels ! Et vu que tu ne me dirais jamais que je n’ai pas de talent… je prendrai d’autres cours chez toi… lol ! et aussi pour les biscuits.

      J'aime

  4. Tu es chanseuse d’avoir de tels amis, vraiment. Les critique constructives montre au moins que cette personne à lue ton papier, et que ta créativité l’importe. C’est déjà sa de pris. La crisse d’ego, fuck qu’elle chose pas facile a géré. Moi je me dis que a partir du moment ou tu met quelques chose public tu as l’obligation d’encaisser l’appréciation de ton public. Moi j’ai publier quelques chroniques, j’ai fais quelques conférences, quelques émission de télé, écris des textes pour des amis, etc … Ma mère a trouver sa très bon, quelques amis proche en in dit du bien, mais jamais personne a pris le temps de me donner la réplique, de me remette a l’ordre et de m’aider a me re- orienter. Tu es chanseuse que quelqu’un près de toi ai pris le temps de te remettre à l’ordre, c’est un cadeau. Je ne sais pas a quel article ton ami fais référence, mais il fait parti de ton public, à toi de recevoir ce cadeaux ! Continue d’écrire, et de peindre, tu m’inspire et je suis sûre que ton critique s’inspire de toi aussi. Après tout il prend le temps de te lire, mais plus important encore, de réagirez a ce que tu produit, tu es chanseuse va !

    J'aime

    1. Merci Éric de prendre le temps… Eh oui ! quand on publie, faut assumer ! c’est bien certain que ta mère a un petit penchant pour tout ce que tu fais lol… Bon, là je me sens un tit brin coupable de n’avoir jamais réagi avec des critiques constructives sur tes écrits… je les ai toujours aimé tels quels. Merci de prendre le temps de me lire et de répondre…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s