L’art coule dans les veines de la famille Pham !

Quel parent n’a pas dessiné avec ses enfants ? Bao Pham, lui, pousse l’expérience un peu plus loin… les dessins de ses enfants font partie intégrante de ses œuvres finales. Découvrons donc un peu cette famille d’artistes.

Bao, Yoann, Félicia et Thalie.
Bao, Yoann, Félicia et Thalie.

J’ai rencontré Bao dans un café sympathique à deux pas de son bureau de dentiste. Un artiste dentiste, ça rime et ça surprend un peu. Je pense que ses plombages doivent être très beaux. Je me demande s’il les colore autant que ses toiles ? Ben non, je niaise. Revenons au café. Bao est d’origine vietnamienne (on s’en doute bien avec un nom comme ça, je ne m’imaginais pas rencontrer un descendant de bûcheron avec une chemise à carreaux). Bao plongera joyeusement dans la quarantaine dans quelques semaines.

Les mots coulent de sa bouche tout autant que l’aquarelle sur ses toiles. Y’a d’la jasette Bao ! On dirait presque le flot du Mékong en période de mousson. On aura donc le temps de boire deux cafés.

Dans ses débuts, Bao s’exprimait dans l’art urbain (lire graffitis). Il en garde d’excellents souvenirs mais cette période est maintenant révolue. Il a besoin d’art pour survivre, c’est son oxygène. Pourtant, il n’a jamais suivi de formation en arts. Comme je le disais, l’art coule dans les veines de la famille Pham : il a sûrement hérité du talent de deux de ses oncles dont un est reconnu pour ses aquarelles sur soie.

Optimized-caro et la mécanique du coeur-crop

Ses aptitudes ne se limitent pas à la peinture. Il y a quelques années Bao s’est lancé avec un grand succès dans la sculpture d’art-toys ou designer toys. Quand la production est devenue trop prenante, il a cessé ses activités pour prendre un peu de recul.

Il y a quelques années, il a aussi eu l’occasion de présenter trois de ses œuvres à la Galerie La Luz de Jesus en Californie, ce dont il est particulièrement fier.

Bao est aussi musicien. Il joue de l’ukulélé… On ne rencontre pas un joueur d’ukulélé à tous les coins de rue ! En tout cas, pas à Montréal. Quant vient le temps de la musique : c’est avec sa copine Caroline qu’il s’éclate. Ensemble, ils forment le groupe Lotus Notes Musiq.

Soulsista. Merci à Bao pour la photo.
Soulsista. Merci à Bao pour la photo.

L’acrylique est un medium que Bao maîtrise mais depuis quelque temps il se consacre plutôt à l’aquarelle et aux stylos à l’encre de Chine. Dans son travail à l’aquarelle,  il se surprend à laisser beaucoup de blanc autour de ses personnages, ce qu’il semble incapable de faire quand il peint à l’acrylique.

Humm… comment pourrait-on qualifier le style de Bao ? Un croisement entre le traditionnel, le réaliste, les mangas et l’art urbain ? À vous de choisir.

Zombie-Hello. Merci à Bao pour la photo.
Zombie-Hello. Merci à Bao pour la photo.

Ce sont ses toiles peintes avec ses enfants qui ont attiré mon attention et m’ont motivée à communiquer avec Bao pour une petite entrevue. Cela me fascinait de voir ce qu’il pouvait faire à partir de dessins faits par ses enfants.

Thalie portrait. Merci à Bao pour la photo.
Thalie portrait. Merci à Bao pour la photo.

Les fins de semaine s’avèrent souvent l’occasion pour toute la famille de s’installer sur le plancher de la cuisine. Yoann, le garçon de 12 ans participe à l’activité mais sa préférence penche plutôt vers la musique que les arts visuels, Felicia, 6 ans, l’artiste dans l’âme tout comme son père est toujours partante et Thalie la petite dernière de 4 ans déborde d’enthousiasme.

Bao ne donne que quelques balises aux enfants quant à l’espace dans lequel ils peuvent dessiner… ensuite, c’est ‘Allez Go’… on dessine !  Mais pas avec des Crayolas… avec l’aquarelle ou les crayons de papa, ce qui n’est pas rien. De la création des enfants, Bao inventera un monde enfantin avec une ‘twist’ parfois adulte. C’est donc de son imagination que sortiront les autres personnages qui compléteront l’ensemble d’une œuvre à huit mains. Et ça marche ! En tout cas, moi, ça me fait entrer dans un monde magique tout en couleurs.

Optimized-enfants devant le mur Optimized-kids-like-to-paint-mural-too

Il faut vraiment voir les œuvres de Bao de près pour en saisir toute la multitude des coups de crayons à l’encre… minutieux sans l’être, ordonnés dans un certain chaos. Bao veut que ses œuvres suscitent un arrêt, un moment de réflexion et d’émerveillement de la part du spectateur.

À un certain moment de sa vie, Bao a écarté l’art de son quotidien ou carrément de son existence. Maintenant,  il sait que plus jamais ses crayons et pinceaux ne se retrouveront au fond de boîtes. C’est primordial pour lui. Il a une vision, un but, des objectifs.  Pour lui, son essor devra passer par une galerie. Il s’est attelé à une production et éventuellement, il prendra les moyens qu’il faudra pour se faire connaître… et percer dans ce monde sélect.

À quelques reprises, Bao m’a dit cette phrase qui peut porter à réflexion : ‘On peut faire de l’art sans être artiste’.

Est-ce qu’on regarde la semaine qui vient avec nos yeux d’enfants ?

Toujours là pour toi. Merci à Bao pour la photo.
Toujours là pour toi. Merci à Bao pour la photo.

Bao peint à l’aquarelle sur des toiles apprêtées au Absorbent Ground de la compagnie Golden. Vous pourrez lire les commentaires de Bao concernant ce produit sur sa page Facebook, et profitez-en pour faire plaisir à vos yeux en regardant ses créations.

Bao-Pham-arts : https://www.facebook.com/pages/Bao-Pham-Arts/569437156525706?fref=ts

Lotus Notes Musiq : https://soundcloud.com/baouke

Publicités

15 réflexions au sujet de « L’art coule dans les veines de la famille Pham ! »

  1. Salut Diane!

    Je lis tout ce que tu écris et tu me surprends à chaque fois. Merci d’avoir créé ce blogue et de partager avec nous tous ces petits trésors que tu découvres, cela m’enrichit de plus en plus. Tu me donnes le goût de me dépasser et de poursuivre cette démarche amorcée avec les cours de «La peinture et l’inconscient» où nous nous sommes rencontrées. Au plaisir de te revoir au printemps, peut-être!!!

    J’apprécie vraiment de voir tous les tableaux que tu nous présentes, c’est des plus inspirants.

    Félicitations à Monsieur Pham pour ce si beau talent!

    J'aime

    1. merci Renata, c clair que j’aime Tim Burton, vous avez visé juste, il est pour moi un grand artiste….avec une superbe vision de l’art…..ce sont surement mes squelettes qui vous font penser ça!!! 🙂 Merci!! 🙂

      J'aime

  2. Wow Diane de gars là a un talent fou. Style particulier, c’est ludique et enfantin et à la fois très créatif. Ça sent le graffiti. Excellent artiste.

    Bravo encore pour ton blogue. Toujours autant de plaisir à te lire.

    Bonne semaine,

    Joanne

    J'aime

      1. Pas étonnant!!! Tu partages ton art avec tes petits loups en laissant leur personnalité ressurgir tout en passant du bon temps en famille!! Tu prends du temps pour eux et ce bonheur ressort en mille couleurs 🌈 c est toujours un plaisir de voir tes postes !! Je ne te connais que très peu mais je sais déjà que tu es un très bon papa ,un artiste et toujours près à relever de nouveaux défis !! Et un bon dentiste!!!

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s