La sensibilité de l’artiste…la motivation de l’entrepreneure.

Une artiste-peintre dotée d’un grand sens de l’entrepreneuriat…une combinaison stimulante et gagnante. Peintre autodidacte, Joanne Egglefield, offre des cours de peinture directement dans son environnement personnel.

http://www.joanneegglefield.com/
http://www.joanneegglefield.com/

C’est lors d’un des nombreux cours de peinture auxquels je participe que j’ai fait la connaissance de Joanne Egglefield. Voir mon billet : https://letripdupinceau.com/2014/09/13/je-lavoue-je-suis-boulimique/

En juillet dernier, je prenais tranquillement mon café chez Ma Tante Quiche, un des restos dans mon coin de pays quand une petite affiche a attiré mon regard. Eille ! Des cours de peinture où tout le matériel est fourni. C’est vraiment pour moi ça !… Pas besoin de transporter tout mon barda de mon atelier aux cours et faire la route inverse. Le cours est offert aux débutants comme aux intermédiaires. Vite… vite… je m’inscris !

Et par un beau matin d’automne, me voici qui sonne à la porte d’un joli cottage de Verdun. Joanne, une belle dame blonde aux yeux pétillants nous accueille chaleureusement et hop ! on passe à la cuisine (comme dans le bon vieux temps). Chevalets, tubes de peinture acrylique, pinceaux, palettes, pots d’eau et toile vierge nous attendent sagement autour de la grande table. Nous serons 5 pour cette session du mardi matin.

Pendant 10 semaines, nous prenons possession de la cuisine. Nous travaillons toutes à partir de la même photo, Joanne aussi. À chaque début de cours, elle fait une démonstration sous nos yeux du travail que nous aurons à faire, question de mieux nous enseigner les différentes techniques. Eh que cela a l’air bien facile ! Facile dis-je ? Grrr…. C’est là qu’entrent en jeu la patience et les qualités de pédagogue de Joanne. Sous ses directives, judicieux conseils et encouragements, les pinceaux glissent sur nos toiles. Les résultats finaux, quoique semblables, sont tous différents et tous très beaux. Oui, oui, il y a eu quelques douleurs et grincements de dents pour l’accouchement final, mais c’est les yeux brillants de fierté que nous sommes repartis, tenant le bébé dans nos bras. Voir mon billet : https://letripdupinceau.com/2014/11/14/et-jai-signe-liberte-64/

Curieuse comme je suis, je voulais en savoir plus sur Joanne. Comment peut-on devenir professeur de peinture quand nous sommes peintre autodidacte ? Avec une bonne dose de motivation et de persévérance.

Joanne se spécialise dans les scènes urbaines et rurales. Son souci du détail me fascine (parce que c’est bien connu… moi, le détail… bof !) Quand je suis devant une de ses œuvres, j’ai l’impression d’entrer dans la toile, d’être devant le Nu Art Café de Verdun ou sur le point de me tremper les orteils dans un ruisseau ou même de sentir l’odeur qui se dégage de la vieille grange.

Matin paisible d'hiver
Matin paisible d’hiver

Le secret de Joanne : un sens de l’observation aigu, la ténacité et une passion sans borne pour son art et les couleurs. Comme plusieurs mamans, elle a délaissé pendant quelques années ses crayons et pinceaux happée par le tourbillon des exigences de chef de sa propre entreprise jumelées à une vie de famille bien remplie avec son conjoint, ses deux garçons et quelques déménagements.

En 2007, quand l’heure de la préretraite a sonné… c’est avec un enthousiasme renouvelé que Joanne s’est remise à ce qu’elle appelle une méditation les yeux grand ouverts… l’évasion dans la peinture.

Dès 2009, l’entrepreneure en elle s’est mise à gigoter. De là, l’idée de partager sa passion avec l’espoir d’allumer la flamme de la peinture chez d’autres personnes.

Après quelques petites aventures dans des locaux loués, l’indépendance de Joanne a refait surface. Branle-bas de combat, les rénovations surtout pour l’éclairage, ont fait de sa salle à manger un espace agréable et convivial pour tous les peintres en quête de conseils. De plus, pour nous, comment ne pas être inspirés par les tableaux qui ornent les murs ?

La ruelle sous la pluie
La ruelle sous la pluie

D’ailleurs Joanne a déjà plusieurs expositions solos ou collectives à son ‘tableau de bord’.  C’est avec une certaine fierté qu’elle m’annonce qu’elle vient de se mériter le Pinceau Or 2014, en plus de ceux de 2011 et de 2012 décernés par le Forum économique de Verdun.

Pimceau Or 2014
Pimceau Or 2014

Une prochaine exposition en vue ? Oui, certainement. Joanne est à la recherche d’un endroit propice. Elle a exposé à quelques reprises dans des restaurants et l’expérience a été concluante. Elle n’hésiterait pas à réitérer.

Joanne a participé à quelques symposiums. Sa production personnelle est d’environ 12 à 13 toiles par année. Son site internet est tenu à jour régulièrement, autant pour les informations sur les cours et ateliers divers qui se donnent à l’année, que pour mousser les ventes de ses toiles qui sont vendues encadrées.

http://www.joanneegglefield.com/

Quelle n’a pas été ma surprise d’apprendre que des gens peuvent acheter des toiles juste après les avoir vues sur Internet ! Jamais je n’aurais cru.

Voici une autre passionnée qui a le vent dans les voiles. Joanne attend que vous mettiez la fameuse ‘peur’ de côté. C’est facile… même si vous n’avez jamais tenu un pinceau ou êtes incapable de faire une ligne droite (parole de Diane). Vous verrez qu’avec de la patience, de la bonne volonté et les bons conseils de Joanne on peut faire une belle toile. Et qui sait ? Ce sera peut-être la naissance d’une passion.

Publicités

6 réflexions au sujet de « La sensibilité de l’artiste…la motivation de l’entrepreneure. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s