Mon niveau artistique : 9-10 ans d’âge… Au diable l’orgueil !

Selon Betty Edwards dans Dessiner grâce au cerveau droit (édition 2004, chez Mardaga, page 94).

‘La majorité des adultes de la civilisation occidentale n’évolue pas dans le domaine artistique beaucoup au-delà du niveau atteint vers l’âge de neuf ou dix ans’…

J’en suis la preuve sur deux pattes.

Décembre 2012, je retrouve en partie mon cœur d’enfant qui n’a pas peur du jugement des autres. Je suis tombée dans la peinture. (Whô là! Y’a pas eu de miracle : j’avais décidé que je ne montrerais mes œuvres à quiconque et elles étaient bien à l’abri des regards dans ma salle de lavage).

Armée de mes pinceaux, de quelques tubes de couleurs et d’une tonne de bonne volonté,  je me suis installée devant un canevas (voir billet Pas de créativité : V’lan le coup de baguette). Ma deuxième toile a été inspirée par un rêve: ‘Iceberg sous les tropiques’. Veux-tu ben me dire à quoi j’ai pensé de tenter de peindre un glacier? Eille c’est pas facile ! Bon OK je sais : il faut avoir beaucoup d’imagination pour voir que c’est un iceberg…Il a plutôt l’air d’un morceau de gâteau rassis dont le crémage aurait coulé mais au moment de le peindre j’étais encore sous le choc de la découverte que je pouvais au moins tenir un pinceau par le bon bout et j’étais toute fière.

Iceberg sous les tropiques

Le iceberg a été suivi de près par le ‘Phoenix’, mon oiseau de feu. De la glace au feu…J’aime les extrêmes.

Phoenix

La mer n’a pas tardé à se manifester avec ‘Partons la mer est belle’ et ‘Il était un petit navire’, œuvres qui confirment la thèse de Betty Edwards que mon niveau artistique a stagné à 9 ou 10 ans (ou peut-être moins, je ne sais trop)

Partons la Mer est BelleIl était un petit navire

Vive Internet ! En quelques clics on trouve des artistes qui sont heureux de partager leur savoir, vidéos en prime. Quel peintre en herbe n’a pas entendu parler du célèbre Bob Ross?

Allez ! On pratique les arbres, les nuages… pourquoi pas sur la même toile ? Ça donne ‘Les arbres flottant dans les nuages’… (naintenant défunt) ….aussi bien rester dans le même thème et pondre ‘L’île flottante’ qui quant à elle combine arbre, mer et petites fleurs… mais la nappe pour le pique-nique s’est noyée… ben trop difficile ! Faudrait bien que j’apprenne à dessiner une nappe.

Ile flottante

Et voici que le mot est lancé ‘apprendre’… parce que peindre sans aucune notion de dessin, de perspective, de techniques diverses, ben selon moi, ça fait pas des enfants forts… ou devrais-je dire des tableaux exceptionnels…

L’heure était venue de retourner aux études…je me doutais bien que c’était pour arriver…..mais là je veux m’amuser… tripper dans mon nouveau dada …Que serait une préretraite si on n’en profite pas pour s’éclater?  Je me suis donc aventurée ‘en haut d’la côte’ pour me diriger dans le chic Westmount où, moyennant quelques centaines de dollars, Le Centre des Arts Visuels m’a accueilli à bras ouverts. (Voir billet : Je l’avoue… Je suis boulimique!)

Au diable l’orgueil ! ! ! J’ai le goût d’avoir 8 ans et de retrouver le plaisir d’afficher mes dessins sur les murs de classe. Les voici donc en grande primeur…  Ma naïveté et mes toiles vous feront sûrement sourire… ben tant mieux !!!!

J’ai la tête encore pleine de projets de cours et d’ateliers divers. Je viens de commencer la lecture du livre qui, je pense, a causé une certaine révolution dans l’enseignement du dessin il y a quelques années : Dessiner grâce au cerveau droit, Betty Edwards, édition 2004, chez Mardaga.

Voici le résultat d’exercices proposés dans ce livre. Et le plus fascinant est que mes dessins ont été réalisés à partir du modèle inversé… c’est-à-dire la tête en bas !

Cou donc ! Il était où mon cerveau droit toutes ces années ???

DSCN2483 DSCN2484

Publicités

5 réflexions au sujet de « Mon niveau artistique : 9-10 ans d’âge… Au diable l’orgueil ! »

  1. Et oui…. Le cerveau droit est extrêmement tassé par le gauche, pour la plupart des gens…. Ce livre que j’ai découvert il y a 30 ans m’est encore très cher et je m’en sers toujours avant chaque session de dessins que je m’autorise en vacances! Et les résultats sont toujours stupéfiants! Continues… T’as l’air de tripper vraiment…. On se fout de la destination, c’est le voyage qui compte!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s